UNE MAISON ECONOME A 50.000 €

Développement d'un projet de construction industrielle d'une maison à ossature métallique, économe en énergie

PENSEZ A VOUS ENREGISTRER POUR PROFITER DES DERNIERES INFORMATIONS
SUR l'AVANCEMENT DU PROJET

Porteur du projet



Willy FURTER
4 rue Henri Matisse
81600 GAILLAC

Téléphone: 09.80.54.79.40
Mobile: 06.95.52.30.72

willyfurter@sfr.fr



Connexion

Récupérer mon mot de passe


    Protection et valorisation du patrimoine

    Partagez
    avatar
    Willy FURTER

    Masculin Nombre de messages : 49
    Age : 72
    Ville : Gaillac
    N° Département : 81
    Date d'inscription : 12/01/2008

    Protection et valorisation du patrimoine

    Message  Willy FURTER le 01.02.15 11:45

    Bonjour

    La France, grâce à la COP21, a su, péniblement, inciter les décideurs du monde entier à modifier les pratiques favorisant le réchauffement climatique.
    Il faut, maintenant, qu'elle montre l'exemple, par des actions rapides et efficaces.
    Elle peut et doit compter sur la créativité française.

    Le présent projet a pour objet de démontrer qu'en quelques heures, il est possible de construire des habitats respectueux, de l'environnement, de la sécurité, de la santé ainsi que du porte-monnaie des habitants.

    L' habitation est un patrimoine auquel toutes les attentions doivent être portées.
    C'est un lieu où il doit faire bon vivre, en sécurité, à l'abri de l'humidité, de la chaleur et du froid.

    Qu'elle soit fait en pierres, bois, briques ou béton, en ossature bois avec habillage de paille comme en ossature métallique isolée à l'air immobile, elle peut et doit être protégée contre le risque d'incendie, non pas par des détecteurs de fumée mais par la présence, dans chaque pièce présentant un risque, de têtes d'extinction immédiate, SPRINKLER.
    C'est en effet dans la première minute, alors qu'il est le plus vulnérable, qu'un début d'incendie doit être traité, avec un minimum d'eau.

    L'humidité est devenue un problème depuis qu'on a remplacé le mobilier en chêne, noyer ou merisier, par des meubles constitués de copeaux de bois blanc. D'ailleurs, les VMC ne sont pas faites pour traiter ce problème.

    La ventilation hygroréglable n’est pas du tout économe en énergie, cela ne marche pas, ce n’est plus une solution et il faut vite l’abandonner. C’est ce qu’a déclaré Olivier Sidler (Enertech), l’un des plus éminents spécialistes français du génie climatique, lors d'un colloque Défis Bâtiment Santé. Il a insisté plus particulièrement sur le « manque de performances énergétiques et sanitaires » de la ventilation simple flux hygro B et il a estimé que la ventilation hygroréglable « ne permettra jamais » de fournir 0,6 vol/h, valeur minimale pour maintenir les concentrations de CO2 et de formaldéhyde à un niveau acceptable. Il a ajouté que la garantie de débits d’air permettant d’assurer des concentrations de formaldéhyde satisfaisantes, passait « obligatoirement » par la ventilation double flux en zone climatique H1 (NDLR : c’est-à-dire dans une grande moitié est de la France).

    Il n'est pas du tout question d'humidité, ce qui ne me surprend pas car on peut vivre sainement dans 100% d'humidité ( il suffit de sortir la tête de l'eau pour respirer). Trêve de plaisanterie. L'obligation actuelle réside dans l'élimination des polluants, mais effectivement elle était, à mon avis, destinée à l'élimination de l'excès d'humidité dans les construction en béton vibré, passoires à humidité. C'est la raison pour laquelle elles pompaient l'air humide, donc le plus chaud, en partie haute des pièces.
    Maintenant le problème a changé mais pas la façon d'utiliser la VMC (qui n'a d'ailleurs de contrôlée que le nom).
    En effet, les polluants CO2, formaldéhyde, radon sont plus lourds que l'air.
    Dans les constructions anciennes, ils étaient évacués naturellement par les bouches d'aération situées en bas des pièces, permettant de garder l'air le plus chaud dans le logement.
    Si on veut conserver la VMC, qui, pour moi pollue plus qu'elle n'assainit car elle fait pénétrer de l'air chargé des gaz d'échappement, des fumées, de l'humidité et autres pollutions extérieures, sans contrôler la qualité de l'air expulsé, alors installons les bouches d'aspiration au sol, là où l'air est le plus vicié et le plus froid, réduisant ainsi le besoin en chauffage.

    Les économies d’énergie et le développement durable doivent être intégrées au principe constructif des habitats.
    J’ai donc breveté un concept répondant aux problématiques suivantes:

    - les prix pratiqués dans le Bâtiment, ne sont pas ceux de l’industrie

    - les techniques et les produits employés sont différents

    - certaines directives vont à l’encontre des résultats à obtenir;

    - alors que dans l’industrie, le moindre accident déclenche immédiatement l’obtention de solutions pour y remédier,

        800 morts par an dans les incendies,
        80 sur chutes dans les escaliers,
        300 défenestrations par an,
        des écrasements de doigts dans les portes et des collisions avec les battants de portes et fenêtres encombrent les services d’urgence des hôpitaux,

    aucune amélioration significative ne ressort des innombrables réunions, colloques et séminaires pour y remédier.
    Pire, des obligations sont faites, d’installer des détecteurs de fumée dans les logements, désactivés par les fumeurs et utilisateurs de planchas, alors que des techniques et des matériaux existent, luttant directement contre le feu.

    - des obligations sont faites de ventiler les habitations, sans vérifier que la qualité de l'air sortant nécessite son remplacement, au lieu de préconiser des solutions capables de récupérer les calories solaires pour le chauffage des habitats;

    - des climatiseurs fleurissent partout alors que le sous-sol fournit gratuitement de la fraicheur;

    - des restrictions sont faites sur l’utilisation de l’eau de pluie alors qu’elle nous fournit gracieusement les moyens d’obtenir une eau filtrée naturellement, utilisable pour tout ce qui ne nécessite pas la potabilité.

    - la vieillesse et les handicaps obligent les familles à déménager car les accès aux étages, aux provisions, aux ustensiles de ménage, aux linge de maison et habillement deviennent problématiques;

    - la construction de logements entraine le bétonnage et le goudronnage de nos villes et campagnes, favorisant les inondations;

    - une maison, 8000 fois plus simple à fabriquer qu’une automobile, avec des produits basiques, est vendue 10 fois plus cher.

    J'apporte des solutions simples et bon marché,.

    Une industrie, aussi puissante que celle de l’automobile, peut naitre du développement de la construction industrielle du concept déposé.

    En effet, partout où le besoin s’en fait sentir, des unités de fabrication  peuvent fabriquer en quelques heures des éléments permettant à des équipes de poseurs d’assembler en quelques jours, des habitations, individuelles comme collectives, sans béton:

    - qui résistent sans se fissurer, aux séismes et aux tornades, grâce à un squelette en acier;

    - respectueuses des objectifs de la RT 2012, en utilisant d’autres techniques et matériaux que ceux préconisés, ayant fait la preuve de leur efficacité dans d’autres domaines tels que l’aéronautique ou l’agroalimentaire;

    - capables de s’adapter à tout environnent, simples ou complexes, bon marchés ou luxueux,

    - capables de récupérer les calories solaires et les frigories du sol pour assurer gratuitement l’essentiel de la climatisation ainsi que l’approvisionnement en eau chaude des lave-linge et lave-vaisselle qui consomment actuellement 80% d’électricité au chauffage de l’eau.

    www.maison-econome.forumpro.fr

    Afin de démontrer toutes les innovations apportées, j’ai besoin de construire une maison témoin et, à 70 ans, je ne peux obtenir  les finances (120.000€),  permettant d’y arriver.
    Je recherche donc un ou des partenaires.


    2 brevets déposés et 3 à venir, protègent les amélioration de l’habitat qui me semblent indispensables pour offrir réellement des logements répondants au besoin de sécurité, de bien-être et d’économie d’énergie.

    Recevez mes cordiales salutations

    Willy FURTER
    4 rue Henri Matisse
    81600 GAILLAC
    0980547940
    0695523072

      La date/heure actuelle est 21.10.17 12:21