UNE MAISON ECONOME A 50.000 €

Développement d'un projet de construction industrielle d'une maison à ossature métallique, économe en énergie

PENSEZ A VOUS ENREGISTRER POUR PROFITER DES DERNIERES INFORMATIONS
SUR l'AVANCEMENT DU PROJET

Porteur du projet



Willy FURTER
4 rue Henri Matisse
81600 GAILLAC

Téléphone: 09.80.54.79.40
Mobile: 06.95.52.30.72

willyfurter@sfr.fr



Connexion

Récupérer mon mot de passe


    Ma lettre à F. Hollande

    Partagez
    avatar
    Willy FURTER

    Masculin Nombre de messages : 49
    Age : 72
    Ville : Gaillac
    N° Département : 81
    Date d'inscription : 12/01/2008

    Ma lettre à F. Hollande

    Message  Willy FURTER le 13.11.15 17:43

    Bonsoir Monsieur le président

    Vous allez présider la COP21
    Vous avez déclaré tout faire pour solutionner le chômage.
    Malheureusement vos services ne sont pas dans le même esprit.
    Il faut que vous sachiez que le soleil passe chaque jour en distribuant des calories, la première action, prônée par les instances du Bâtiment, est la ventilation des façades et des toitures parce que leur conception ne permet pas d’accepter une augmentation de température.
    Elles oublient de signaler que la ventilation , agréable en été, pour se prémunir de l’excès de chaleur, favorise la pénétration du froid car ce ne sont plus les calories du soleil quelle évacue, mais celles de l’habitat, obligeant à utiliser plus d’énergie fossile pour obtenir une température acceptable.
    Je propose un autre mode constructif permettant, non seulement la retenue des calories de l’habitat en période froide, ainsi que le refoulement des calories solaires, afin d’éviter qu’elles ne dilatent les structures du bâtiment, tout en les piégeant, afin de les utiliser pour assurer le chauffage de l’eau, réduisant drastiquement notre dépendance à l’électricité, sachant que 80% des lave-linges et lave-vaisselles servent au chauffage de l’eau.

    La construction utilisant le béton a permis de construire plus rapidement des habitations. La vibration du béton, afin de chasser l’air et d’obtenir des parois lisses, a diminué considérablement leur résistance thermique, accentuant les ponts thermiques tout en favorisant le transfert d’humidité. Cette humidité, faisant pourrir le plâtre à l’intérieur des habitats, a nécessité l’installation d’une VMC, qui n’a de contrôlé que le nom.

    Alors que jadis, les pièces principales des habitations étaient équipées de bouches d’aération situées, en position basse, évacuant naturellement les gaz nocifs tels que le CO2 ou le radon, plus lourds que l’air, les VMC, installées en haut des pièces, pompent l’air le plus humide, donc le plus chaud, dédaignant les gaz nocifs, dans lesquels pataugent les gamins.
    Pire, elles introduisent, par temps de pluie, un air froid, chargé d’humidité, accentuant l’effet contre lequel elles devraient lutter. L’installation de VMC hygro-réglables, nécessitant l’installation sur les fenêtres de dispositifs freinant le passage de l’humidité, ont diminué le taux d’humidité tout en réduisant leur efficacité.
    Un autre problème est apparu, le taux de formaldéhyde est devenu dangereux pour la santé des habitants.
    La création des VMC double flux est censée pallier à ces inconvénients mais elles ne sont efficaces que si les portes et fenêtres sont fermées, créant une dépression nuisible au moral et à la santé des habitants.

    Je propose donc un autre mode constructif respectueux de la nature et utilisant les bienfaits qu’elle nous donne.

    www.maison-econome.forumpro.fr

    Malgré plusieurs courriers, aucun signe d' intérêt ne m'est parvenu, même à titre de curiosité. Il est vrai que le concept que je développe remet en cause des pratiques bien implantées.

    J’espère que ces quelques renseignements vous permettront d’apporter votre concours au financement de mon projet.

    Recevez, Monsieur Le Président, mes respectueuses salutations.

      La date/heure actuelle est 24.06.17 12:36